Jim fait la bonne opération

En montant deux fois sur la deuxième marche du podium et en y ajoutant le point du tour le plus rapide de la course 2, Jim Pla fut le meilleur marqueur du troisième meeting de la Porsche Carrera Cup France 2015.

Dans une série plus disputée que jamais, il pointe à la 2ème place du classement provisoire à 7 points du leader, et avec 7 points d’avance sur les pilotes classés troisièmes ex aequo… Grâce aux bons résultats de ses deux pilotes au Val de Vienne, l’équipe Racing Technology étend son leadership au niveau du championnat Teams.
La Porsche Carrera Cup France a fait relâche pendant deux mois entiers depuis l’épreuve disputée au Mans. Jim Pla était donc en manque de compétition en arrivant au Val de Vienne, un des rares circuits français où il n’avait encore jamais couru. Il s’est plutôt bien sorti de l’exercice des qualifications, avec les 4 et 5ème places sur les grilles de départ des courses 1 et 2. Les écarts avec les polemen, respectivement de 270 et de 462 millièmes de seconde, laissaient entrevoir de belles perspectives pour la suite des opérations.

« Dans la première séance, un pilote est sorti juste devant moi alors que j’étais dans mon troisième tour lancé, ce qui a eu pour effet de casser mon rythme » expliquait le jeune Biterrois. « Dans la deuxième, avec la forte chaleur, la voiture avait un brin de sous-virage et était un peu plus difficile à expoiter. »

Le départ de la course 1 est donné à 19h35, mais la canicule est toujours bien présente. A l’extinction des feux, Jim profite des erreurs de deux de ses adversaires pour se ruer en 2ème position : « Marroc a anticipé le départ et de Narda a calé. Je me suis retrouvé derrière Gounon et devant Jousse et entre nous trois, les écarts ont fluctué sans que le classement n’évolue. C’était une course psychologique ! A dix minutes de la fin, alors que j’avais une à deux secondes de retard depuis le début, Gounon a fait une faute. Il est passé dans le bac à graviers et en est ressorti juste devant moi. Je lui ai mis la pression mais il n’a pas craqué de nouveau. J’ai fini 2ème à 7 dixièmes. »

Dimanche, un orage matinal a détrempé la piste et rafraîchi l’atmosphère poitevine. Les pilotes choisissent pourtant presque tous les pneus slicks pour la course 2. « J’ai pris un bon départ, j’étais 4ème dans le premier double droit, puis j’ai passé de Narda dans le gauche suivant. Au 2ème tour, mon coéquipier Mathieu Jaminet a attaqué victorieusement Jules Gounon au freinage de l’épingle. J’en ai profité pour lui emboîter le pas et m’emparer de la 2ème place. Je n’ai pas tenté le diable pour que nous puissions offrir le doublé à notre team-manager Sylvain Noël. Nous avons progressivement distancé le peloton et dans l’avant-dernière boucle, j’ai signé le meilleur tour en course. »

Jim réalise une bonne opération, d’autant plus que ses adversaires directs des autres teams ont pour la plupart connu des… infortunes diverses. Il faudra encore attendre deux longs mois avant la prochaine manche du championnat, les 29 et 30 août sur le célèbre circuit de Magny-Cours.